Un prince neuchâtelois prisonnier du dauphin

Convoyer une rançon dans la France de la guerre de Cent Ans

Anne-Laure Souissi-Sans, Alphil, Neuchâtel 2014, Prix: 37 CHF / 29 CHF pour les membres de la SHAN

Un prince neuchâtelois prisonnier du dauphin

Le 10 septembre 1419, sur le pont de Montereau, au confluent de la Seine et de l'Yonne, Jean sans Peur, duc de Bourgogne, est assassiné par de proches conseillers du dauphin Charles. Étant donné l'importance politique de la victime et de ses meurtriers, les conséquences de cet acte pèseront sur l'histoire dynastique et politique de la France. Mais, ce jour-là, d'autres hommes sont victimes des gens du dauphin. Ainsi, le jeune Jean de Fribourg, fils du comte de Neuchâtel, qui faisait partie de la suite de Jean sans Peur comme écuyer, est épargné, mais emmené en captivité. Afin de le sauver, il faut négocier une rançon. Le comte de Neuchâtel envoie des représentants qui traversent la Franche-Comté, la Bourgogne, la Champagne et l'Ile-de-France pour finalement arriver à Paris où la rançon sera versée.
À leur retour, ils doivent rendre des comptes à leur seigneur ; c'est pourquoi l'un d'entre eux a pris des notes tout au long de leur voyage et, une fois rentré, rédige un livre de compte. Grâce à cette source, qu'elle a éditée et traduite, Anne-Laure Souissi-Sans a su évoquer les acteurs de ce périple et leur vie quotidienne à travers les diverses facettes de la vie sociale, politique et économique, pour faire revivre sous les yeux du lecteur les aléas de ce voyage.

Commander